En Octobre 2016, A travers le collectif d’avocats « Lymaction », 130 premières plaintes ont été déposées au civil contre les fabricants de tests de dépistage. Cette action consiste à engager la responsabilité civile des laboratoires fabricants de tests.

 

Toujours à travers le même collectif d’avocats, en février 2018, 60 plaintes pénales ont été déposées contre les autorités de santé publique. Cette action consiste à engager la responsabilité pénale des autorités de santé, en raison de la validation des tests de dépistage commercialisés, alors même que leur absence de fiabilité ne pouvait être ignorée.

 

En avril 2018, notre association avec l’aide de Me Bernard Benaïem organise une plainte pénale contre x pour non-assistance à personne en danger et appelle l’ensemble de ses adhérents et leurs proches à la rejoindre.

 

Pour l'action pénale du droit de guérir, vous trouverez l'ensemble des informations dans l'espace "Les Actions pénales", "Les questions/réponses", "Les vidéos", la "Foire Aux Questions". Vous pouvez aussi rejoindre notre groupe Facebook "Je dépose une plainte".